> [Formation-Bordeaux] Nouvelle Sĩance Formation Civique et Citoyenne 25-10-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [Petition Aquarius] Sauvons l’Aquariux et le sauvetage en mer + d'infos
> [Communiquĩ Brĩsil] NON au fascime au Brĩsil + d'infos
> [Comprendre] Retour sur la marche pour le Climat + d'infos
> [Alternatiba] Rendez vous les 6 et 7 octobre + d'infos
> [Vidƒ©o Condition de travail] Maillot Equipe de France, Ethique ? + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allĩe Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultĩs
33615 Pessac
ArrĻt Tram B FranĤois Bordes

Plan

Contacts
Tƒ©l : 05 40 00 34 71
Information gƒ©nƒ©rale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

APPEL àSIGNATURE - Soutien au projet de traité ONU sur les multinationales et les droits

Trop souvent, nous entendons parler de violations des droits humains commises par de grandes multinationales, et du fait que les victimes n’ont pas accès àla justice dans leurs propres pays.

Au travers de campagnes nationales et internationales, de pressions publiques sur les entreprises incriminées, et d’actions directes dans les pays d’origine et les pays hôtes de ces multinationales, il est parfois possible d’obtenir justice avec et pour les populations affectées. Mais le plus souvent ces crimes restent impunis.

Imaginez maintenant que ces entreprises puissent être directement tenues responsables de leurs agissements au travers d’un traité onusien.

Le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU a entamé des négociations pour élaborer un traité international contraignant sur les multinationales et autres entreprises relatif aux droits humains. Ce dernier pourrait être un instrument inestimable pour les communautés qui souffrent de violations des droits humains et dommages environnementaux causés par les activités de multinationales. Ce traité pourrait faire la différence pour des millions de personnes dans le monde, qui aujourd’hui n’ont nulle part où s’adresser pour obtenir justice et réparation.

Malheureusement, l’Union européenne ne soutient pas cette initiative, et ses États membres non plus, comme la France qui joue un rôle très passif et circonspect. Il est donc indispensable que nous nous assurions que l’Union européenne et la France participent activement et positivement àces négociations, et soutiennent la création d’un traité contraignant pour que les multinationales soient tenues légalement responsables des violations des droits humains qu’elles commettent.

En tant qu’organisations françaises, nous soutenons le nouvel appel de l’Alliance pour un Traité (Treaty Alliance) - une coalition de centaines d’organisations travaillant sur ce projet de traité ONU -, demandant àtous les États de participer aux négociations sur le traité de façon constructive.

Nous avons besoin d’être encore plus nombreux pour faire entendre la voix des victimes et mettre fin àl’impunité des multinationales !

Rejoignez le mouvement en signant l’appel de l’Alliance pour un Traité ici, et en le faisant circuler dans vos réseaux,