Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dâ€â„¢Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



> Cherche volontaire, mission : "Aide à la coopération avec l’Amérique Latine" + d'infos
> Appel à candidatures mission de suivi au Togo - Pompiers Solidaires + d'infos
> Fin de cavale pour les multinationales ? D’une loi pionnière en France à un traité à l’ONU + d'infos
> Prêts solidaires "Projet biocombustible au Sénégal" + d'infos
> Symposium international "Styles alimentaires urbains en Afrique, Amérique latine et Asie" + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale :
RADSI
Batiment A11
351 cours de la libération
33405 Talence cedex

Pour nous trouver :
Suivre Aplha nov / UFR Chimie

Plan

Tél : 05 40 00 34 71

E mail : radsi@radsi.org

Cargo 209 vous invite à découvrir Oumar Ball artiste Mauritanien

Cargo 209 vous dévoile en avant-première l’artiste Oumar Ball qui investira un des cinq containeurs du Quai des Queryes dès le 23 mai. Un jeune artiste Mauritanien de talent qui a récemment embarqué dans l’aventure de Cargo.

Oumar Ball, né en 1985 à Bababé en Mauritanie, est un artiste plasticien qui questionne les rapports entre l’homme et la nature de la faune à la flore.
Par sa peinture, sa sculpture et ses croquis Oumar retranscrit ses observations du monde. Portrait d’hommes et d’animaux, ces animaux, qu’il peint comme il peindrait les hommes : Ils vivent, mangent, méditent, copulent, dorment...

Sa touche est libre et vive. Il peint ses ressentis par diverses techniques : huile, acrylique, aquarelle, encre, argile délayée et papier mâché.
Ses couleurs sont lumineuses et les odeurs imprègnent ses toiles et ses croquis. Elles sont les témoins du continent africain, et plus particulièrement de la culture Peul, de ses costumes, ses parures, ses villages, ses pêcheurs et ses gardiens de troupeaux.
Ses sculptures en fil de fer, expriment ses rêves. Aériens, ses oiseaux communiquent la liberté, mais aussi la notion de communauté. « Je veux témoigner d’une vie simple qui tend à disparaître et de sa beauté, de la paix de ceux qui vivent modestement, mais dans l’harmonie de la nature. Je veux montrer aussi que l’Afrique, ce n’est pas que la misère, la destruction et la guerre. » confit-il.

C’est dans sa ville d’origine qu’Oumar se fait remarquer par des galeristes lorsqu’il expose à quinze ans à l’Institut Français de Mauritanie. Ils lui proposent d’exposer en Europe. Le début du voyage commence pour lui.
A 24 ans il est déjà reconnu comme l’égal des peintres mauritaniens de la première génération des années 1960 ; En 2014, il obtient une résidence à la Cité International des arts de Paris.
Mais pour lui l’Europe n’est pas le monde, il voudrait être comme un oiseau et s’envoler sur les cinq continents.

Nous vous invitons également à visiter son site : http://oumarball.blogspot.fr/