> [Bourse aux livres/multimédias - Prigonrieux] 25-11-18 + d'infos
> [Soirée-débat - Paris] Jai Jagat : une marche pour tout changer 28-11-18 + d'infos
> [Déjeuner-débat] Remettre la finance au service de l’intérêt général 04-12-18 + d'infos
> [Journée rencontre - Bordeaux] Transformation numérique et ESS 12-12-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [Association Coeur Soleil] Bulletin d’infos novembre 2018 + d'infos
> Offre d’emploi ECSI + d'infos
> Guide pratique pour intégrer les droits humains dans ses actions de développement local + d'infos
> [GENE Award 2018] Festisol et Kurioz lauréats ! + d'infos
> [Réseau CRID] Transiscope, le portail web des alternatives ! + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

« Chroniques de Rétention 2008-2010 »

22-01-11

« Chroniques de Rétention 2008-2010 »

Et vous convie à un temps de
lectures, rencontres et échanges

Mardi 18 janvier à 18h 30 La Machine à Lire : 8 place du Parlement

&

Samedi 22 janvier à 11h 00 Bibliothèque Capucins/St Michel : 10-12 place des Capucins

Il est temps de témoigner …

- Savez-vous le poids du regard que porte sur vous le policier qui vous menotte devant vos enfants, ce policier qui vous pousse dans un fourgon en direction d’un centre de rétention pour vous cracher comme un microbe, loin, ailleurs ? Loin de votre famille, de tout ce que vous avez construit, loin de vous-même ?
Voulez-vous seulement savoir ?

( Environ 35 000 étrangers sont enfermés légalement ou illégalement dans les centres et locaux de rétention chaque année, dont 318 enfants en 2009. Depuis 25 ans, La Cimade est à leurs côtés à l’intérieur des murs.

( En 1984, les intervenants se comptaient sur les doigts d’une main. En 2009, nous étions près de 70.

( Cette mission de défense des droits des étrangers et de solidarité active est unique en Europe. Loin d’être une caution à la réalité catastrophique de la rétention, cette force de regard et de réaction a été remise en question par l’État à la fin de l’année 2008. Sans doute avons-nous trop défendu. Trop parlé.
Humour noir, analyse politique, poésie, dialogues, anecdotes : loin des clichés irréels, des images médiatiques ou des communiqués de presse, nous, intervenants de la Cimade, avons décidé de prendre les mots comme on prend les armes.

Présentation "Chroniques de rétention 2008-2010