> [Rencontres - Bordeaux] Journée de découverte du service civique international 19-06-18 + d'infos
> [Bordeaux- Rencontre] Découverte du service civique international 19-06-18 + d'infos
> [Paris-Conférence] L’intelligence artificielle. Menace ou opportunité pour le développement durable ? 19-06-18 + d'infos
> [Niort-Table ronde] " La démarche qualité pour les pays du Sud, opportunités ou utopie ? 22-06-18 + d'infos
> [Prigonrieux-Soirée film débat] Carnet de mission Cameroun 23-06-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [Education à la paix] Deux films en écho pour le projet de la ville de Billère "La paix Ici et Là-bas" + d'infos
> [Actus des membres] ONG France Partage au conseil fédéral des clubs UNESCO + d'infos
> [Actus des membres] Printemps des ODD pour KURIOZ prévu à l’automne + d'infos
> [F3E] Evaluer l’impact local de l’action internationale des collectivités territoriales + d'infos
> [Campagnes citoyennes] L’avenir du lait local se décide maintenant ! + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

Cinéma d’Amerique Latine à la fête de l’Huma

23-05-10

France Amérique Latine Bordeaux sera présent à la Fête de l’Huma à Courréjean (33) le week-end prochain.

Dimanche 23 mai de 12h à 17h environ, les films suivants seront projetés dans l’espace cinéma de la fête.

- A 12h, Campesinos, histoire(s) d’une résistance, Sarah Pick et Fabien Lacoudre, Bolivie-France, 2009, doc, 1h40

Le film nous emmène en Bolivie et nous montre les visages d’un mouvement, paysan et indien, qui a réussi, malgré le racisme et les inégalités, à conduire l’un des siens, Evo Morales, à la présidence du pays. La gronde d’un village perdu dans les montagnes, un congrès de paysans dans l’Amazonie, une femme de ménage devenue ministre de la Justice, un indien aymara des hauts plateaux ministre des Affaires étrangères... Autant de portraits qui nous guident, des Andes à l’Amazonie, des villages au gouvernement, dans une Bolivie insurgée.

- A 13h45, Ralco, Esteban Larraín, Chili, 2000, doc, 1h15

Au sud du Chili, tout près de la frontière argentine, la compagnie d’électricité Endesa a obtenu le feu vert des autorités pour la construction de Ralco, un gigantesque barrage qui affectera le cours du fleuve Bio Bio, inondant les terres ancestrales des Indiens Pehuenches. Reste à convaincre les quelques familles concernées, à qui l’on proposera un échange de terres. C’est sans compter la résistance qui s’organise, avec à sa tête deux irréductibles, Berta et Nicolasa Quintreman. Les deux sœurs se battent avec l’énergie du désespoir pour sauver leur fleuve, leur vallée et la culture pehuenche.

- A 15h, Una revolución que Vive, Ana Milena Pabón et Sylvain Mavel, France-Colombie, 2007, doc, 1h

Vive TV, c’est l’expérience tout à fait unique d’une chaîne de télévision publique vénézuélienne dont l’intention communautaire est de soutenir le « processus révolutionnaire bolivarien ». Au service des hommes et des femmes exclus de la société vénézuélienne, Vive TV se caractérise par la participation de la société civile à l’élaboration des programmes qui sont diffusés à l’antenne. Résolument engagée, cette chaîne veut construire une alternative esthétique, idéologique et politique à l’offre des grands médias capitalistes du Venezuela, en se mettant à la disposition du public.

- A 16h, Campesinos, Anna Feillou, Miguel Magud et Verónica Mastrosimone, Argentine - France, 2004, doc, 52 min

Les paysans argentins du Mocase, d’Apenoc, de l’UST racontent comment ils se sont organisés pour défendre leurs droits fondamentaux : droit à la terre, à l’eau, à la santé, droit à une existence digne. A Córdoba, à Mendoza et à Santiago del Estero, ils se heurtent aux intérêts de grands propriétaires qui bénéficient de la complicité des pouvoirs locaux. Ces paysans ont appris à travailler ensemble pour affronter leurs problèmes et inventer des formes communautaires de produire et commercialiser, de communiquer, de se soigner, de conserver leur culture dans des régions aux fortes racines indigènes

France Amérique Latine
Comité Bordeaux Gironde
Tél : 05 56 85 27 35