> [Agora ouverte -Paris] l’Archipel Citoyen “Osons Les Jours Heureux” 25-05-18 + d'infos
> [Restitution-Paris] F3E, "De la capitalisation à l’art d’apprendre ensemble" 25-05-18 + d'infos
> [Soirée- Pessac] Soirée solidaire Kinshasa 26-05-18 + d'infos
> [EGM] Session nationale des Etats Généraux des Migrations 27-05-18 + d'infos
> [Conférence-Bordeaux] Impact Summit 31-05-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> Rapport Alternatif sur l’Afrique, pour changer le regard et le ton sur l’Afrique + d'infos
> [Pétition] LOI SECRET DES AFFAIRES : NE LAISSONS PAS LES ENTREPRISES ET LES BANQUES D’AFFAIRES IMPOSER LA LOI DU SILENCE ! + d'infos
> [RSE] Entreprise et Intérêt générale, RIEH + d'infos
> [Engagement volontaire] Valorisation de l’engagement volontaire : trois outils prêts à l’emploi + d'infos
> [Actus des membres] Projets Solidaires, Bilan du projet "biocombustible et foyers améliorés à Bobo-Dioulasso" + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

[Conférence - Pau] Le développement durable est-il compatible avec l’économie de marché ?

06-04-18

L’UNIVERSITÉ DU TEMPS LIBRE D’AQUITAINE - PAU (Ouverte à tous dans la limite des places disponibles), organise une conférence sur

" Le développement durable est-il compatible avec l’économie de marché ?"
par Christian BOUQUET
Professeur Emérite de géographe politique à l’Université Bordeaux Montaigne,
Chercheur au laboratoire LAM (Les Afriques dans le Monde) de Sciences Po Bordeaux

Vendredi 6 avril 2018 à 16 h 30 (horaire exceptionnel) Amphithéâtre 3 – UFR Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sports

"Fruit de la COP21, l’Accord de Paris a été signé en décembre 2015 par 195 États et ratifié par 145 pays représentant 83 % des émissions de gaz à effet de serre. Mais, si cet accord est presque universel, il n’est toujours pas contraignant et aucune mesure n’est prévue pour obliger les industriels à respecter l’environnement, donc à mettre en place des dispositifs visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

En effet, ces mesures risquent de coûter cher et de mettre en danger la compétitivité de certaines entreprises, ou de condamner celles qui exploitent les énergies fossiles. C’est pourquoi un chef d’État comme Donald TRUMP a décidé de s’affranchir des règles de la COP 21 en juin 2017, allant jusqu’à se montrer sceptique quand à la réalité du réchauffement climatique.

On mesure donc les difficultés qu’il y aura à équilibrer les trois piliers du développement durable tels qu’ils avaient été définis lors du Sommet de Rio en 1992. Le modèle économique qui prévaut actuellement sur l’ensemble de la planète est-il viable au plan environnemental et équitable au plan social ?

Pour contribuer à répondre à cette question, plusieurs exemples choisis dans les contextes africains seront analysés, notamment la sécurisation des terres et l’accès à l’eau potable."

Pour en savoir plus : http://utla.univ-pau.fr