> [Projection- Passage d’Agen] "Checkpoint 56", Youth Against Settlements 23-02-18 + d'infos
> [Evènement-Bordeaux] Black History Month 24-02-18 + d'infos
> [Conférence- Talence] "Ouvrez la rue Shuhada" Youth Against Settelments 24-02-18 + d'infos
> [Formation-Orthez] Méthodologie de projets de coopération et de solidarité internationale 27-02-18 + d'infos
> [Formation-Bordeaux] « Prévention du décrochage scolaire et engagement citoyen » 22-03-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [Ritimo] Résistances numériques : quels enjeux pour les associations ? - Actes + d'infos
> [CNCD 11.11.11] Le mythe de l’huile de palme 100% durable + d'infos
> Processus des Etats Généraux des migrations + d'infos
> « Traduire les promesses en actions : l’égalité des sexes dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 » + d'infos
> [Une seule planète] Un web-doc en 3 cllics + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

Conférence débat "Les ressources naturelles au Niger sont-elles un obstacle à la Démocratie ?"

Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale, Survie Gironde organise le mercredi 21 Novembre :

- à 15h à Sciences-Po Bordeaux , salle Tosqueville (tram B arrêt Montaigne-Montesquieu)

- à 19h à l’Athénée Municipal (pl. St Christoly à Bx, tram A ou B arrêt Hôtel de Ville)

une rencontre débat avec Ramatou Solli, coordinatrice du Groupe de Recherche sur les Industries Extractives au Niger (GREN) autour du thème :

Les ressources naturelles au Niger sont-elles un obstacle à la Démocratie ?

- Alors que près d’un tiers de l’uranium des centrales nucléaires françaises vient du Niger (premier fournisseur d’Areva), ce pays reste classé avant dernier par le Programme des Nations Unis pour le Développement (PNUD) selon les critères de l’Indice de Développement Humain (espérance de vie, niveau d’éducation et niveau de vie).
Le dernier pays de cette liste étant la République Démocratique du Congo, autre pays au sous-sol extrêmement riche en ressources naturelles...

- Comment se fait-il que le Niger, l’un des plus importants producteurs d’uranium au monde, figure dans les derniers de la planète en matière de développement humain ?

- Comment se négocie entre l’Etat nigérien et Aréva, compagnie française à capitaux publics, l’autorisation d’exploiter ?

- Dans quelles conditions environnementale, politique et humaine a lieu cette exploitation ?

- Quels sont les bénéfices de cette exploitation pour la population nigérienne ?

Mme Solli apportera ses réponses et témoignera de la lutte de la société civile nigérienne pour disposer d’un droit de regard sur l’exploitation de son sous-sol.

Nous pourrons dans un second temps élargir le débat sur les moyens dont nous disposons ici pour être solidaires et influencer les décisions de nos représentants politiques.

Entrée libre.

(Vous trouverez en PJ le flyer et l’affiche de l’évènement)

Pour plus d’informations sur ce thème :

- Le "4 pages" Aréva en Afrique

- Le site du collectif "Aréva ne fera pas la loi au Niger"

- Le dossier Noir N°24 : Aréva en Afrique