> [Evénement - La Rochelle] Les papilles du monde 17-11-18 + d'infos
> [Bourse aux livres/multimédias - Prigonrieux] 25-11-18 + d'infos
> [Soirée-débat - Paris] Jai Jagat : une marche pour tout changer 28-11-18 + d'infos
> [Déjeuner-débat] Remettre la finance au service de l’intérêt général 04-12-18 + d'infos
> [Journée rencontre - Bordeaux] Transformation numérique et ESS 12-12-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [Association Coeur Soleil] Bulletin d’infos novembre 2018 + d'infos
> Offre d’emploi ECSI + d'infos
> Guide pratique pour intégrer les droits humains dans ses actions de développement local + d'infos
> [GENE Award 2018] Festisol et Kurioz lauréats ! + d'infos
> [Réseau CRID] Transiscope, le portail web des alternatives ! + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

Des milliers d’élèves centrafricains exigent la reprise des cours

Plusieurs milliers d’écoliers sont descendus mardi dans la rue, bloquant la circulation dans le centre de Bangui

Ces milliers d’écoliers sont descendus mardi dans la rue, bloquant la circulation dans le centre de Bangui, pour exiger du gouvernement "le droit à l’éducation" en raison de la grève des enseignants, a constaté l’AFP.

Les manifestants qui répondaient à l’appel de l’Union scolaire de Centrafrique (USCA), ont convergé vers le monument des Martyrs, érigé en mémoire des victimes des écoliers, élèves et étudiants tués par la garde de l’ex-empereur Jean-Bedel Bokassa en 1979, bloquant toutes les artères débouchant sur ce monument.La circulation a été perturbée.

Les enseignants sont entrés en grève de huit jours le 29 janvier et exigent le paiement des salaires des mois de novembre décembre 2013, janvier 2014 et janvier 2015.Ils avaient déjà fait une grève d’avertissement de trois jours la semaine dernière.Jeudi dernier à Bangui, la plupart des élèves n’avaient pu accéder à leurs classes.

Le pays est plongé dans une grave crise sécuritaire depuis plus de deux ans, une multitude d’écoles hors de la capitale centrafricaine n’ont pas repris les cours depuis le début des troubles.

Seules les écoles de la capitale et de régions du sud-ouest avaient réellement repris les cours en début d’année scolaire.Dans le reste du pays, l’insécurité est telle que les écoles n’ont pas rouvert alors que de nombreux professeurs ou instituteurs ont fui sans regagner leurs postes.

Article initiale
Portail de l’Humanitaire