Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

> Les Escales de l’Education 2017 22-06-17 + d'infos
> Les alternatives pour des transitions solidaires, du local à l’international 23-06-17 + d'infos
> Les alternatives pour des transitions solidaires, du local à l’international 23-06-17 + d'infos
> Débat "passe à la marmite" - La mobilisation numérique de masse et ses implications dans le développement de l’ESS 23-06-17 + d'infos
> Save the Date - mobilisation solidarité migrants le 27 juin à Paris 27-06-17 + d'infos
> voir toutes les dates


> Découvrez le nouveau parcours numérique Une Seule Planète conçu par Ritimo ! + d'infos
> Agriculture en Afrique : les investissement privés aggravent l’insécurité alimentaire + d'infos
> APPEL à SIGNATURE - Soutien au projet de traité ONU sur les multinationales et les droits + d'infos
> MEAE - Dispositifs chantiers de jeunes - Renouvellement comités de sélection + d'infos
> Ensemble, Électrifions le Zoundwéogo ! #Crowdfunding + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale :
RADSI
Batiment A11
351 cours de la libération
33405 Talence cedex

Pour nous trouver :
Suivre Aplha nov / UFR Chimie

Plan

Tél : 05 40 00 34 71

E mail : radsi@radsi.org

ONU/Traité multinationales et DH : participation du CCFD-Terre Solidaire

Communiqué - 21 octobre 2016

ONU/Traité international sur les sociétés transnationales et les droits humains

Le CCFD-Terre Solidaire participe aux négociations onusiennes

Du 24 au 28 octobre 2016, l’ONU accueillera à Genève la 2ème session de négociations vers un Traité international contraignant sur les sociétés transnationales et autres entreprises et les droits humains. Le CCFD-Terre Solidaire, membre de l’Alliance pour un Traité, sera présent à la table des négociations. Il y portera ses recommandations et poussera la France ainsi que l’Union européenne, à rejoindre ce processus historique, en dépit du fait que ces deux acteurs s’y étaient initialement opposés. Le CCFD-Terre Solidaire sera accompagné de l’un de ses partenaires sud-africain, l’organisation AIDC (Alternative Information and Development Center), qui a récemment organisé un important Tribunal des peuples sur les multinationales responsables de violations des droits humains.

Pour le CCFD-Terre Solidaire, il est essentiel qu’un dispositif juridique international, porté par les Etats membres de l’ONU voie le jour, afin de mettre un terme à l’impunité des multinationales. En effet, il n’existe aujourd’hui aucune règlementation internationale permettant aux victimes de dommages causés par les multinationales d’avoir accès à la justice devant une cour internationale. Le CCFD-Terre Solidaire et ses alliés explicitent ce positionnement dans une note, soumise au groupe de travail intergouvernemental chargé d’élaborer le futur Traité.

Dans cette note de position, le CCFD-Terre Solidaire rappelle que les Etats sont les seuls acteurs légitimes pour négocier un Traité et devenir parties à ce Traité. Il estime que les multinationales ne peuvent être juges et parties de ce processus, qui les concerne directement : il demande au groupe de travail de veiller à ce que les négociateurs soient vigilants sur ce point.

Selon Carole Peychaud, chargée du plaidoyer Régulation des Entreprises Multinationales au CCFD-Terre Solidaire : « ce processus, même s’il sera long, est une occasion historique d’élaborer enfin la première réglementation internationale permettant de rendre responsables les entreprises multinationales en matière de violations des droits humains et dommages environnementaux. La France se doit de participer activement à ce chantier, elle qui ne cesse de plaider pour une gouvernance mondiale sur cette question ».

Carole Peychaud participera aux négociations onusiennes à Genève du 24 au 28 octobre 2016.

Contacts :

Porte-parole disponible à Genève du 24 au 28 octobre : Carole Peychaud, chargée de plaidoyer « Régulation des Entreprises Multinationales » au CCFD-Terre Solidaire : +33 624675388 - c.peychaud@ccfd-terresolidaire.org

Contacts presse : Sophie Rebours, 07 61 37 38 65 - 01 44 82 80 64 / Julia Charbonnier, 01 44 82 80 68