Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

> Université d’Eté Européenne d’ATTAC 23-08-17 + d'infos
> ZONE DE GRATUITE Association Mine de rien 27-08-17 + d'infos
> Colloque international « Les acteurs de l’aide internationale : vers quels savoirs, engagements et compétences ? » 11-09-17 + d'infos
> CUF : Rencontres de l’internationalisation des collectivités : Plaquette de prés 09-10-17 + d'infos
> Forum "Éducation & biodiversité" : Les inscriptions sont ouvertes ! 19-10-17 + d'infos
> voir toutes les dates


> Appel à projets innovation sociale CD64 + d'infos
> Ecoliers du Sénégal : Dernières nouvelles Août 2017 + d'infos
> Rapport d’activités 2016 DEFIS, Montpellier SupAgro + d'infos
> JEU "QUI A LE POUVOIR" + d'infos
> recherche candidat(e)s pour volontariat en service civique à Madagascar + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale :
RADSI
Batiment A11
351 cours de la libération
33405 Talence cedex

Pour nous trouver :
Suivre Aplha nov / UFR Chimie

Plan

Tél : 05 40 00 34 71

E mail : radsi@radsi.org

Projection débat autour du film « La grande évasion fiscale »

11-03-14

L’association Le Café Economique de Pessac vous donne rendez-vous :

- Mardi 11 Mars 2014 - 19 h au Cinéma Jean Eustache

Projection débat autour du film « La grande évasion fiscale »

- Suivie d’un débat avec le réalisateur Patrick Benquet
animé par Michel Cabannes, économiste

- Les finances publiques, qui ont été fortement dégradées par la crise économique, subissent en permanence des pertes de recettes en raison d’une évasion fiscale considérable. Les sommes en question ne transitent pas par des valises qui franchissent les frontières mais par les banques qui ont pignon sur rue. En se fondant sur les apports du livre d’Antoine Peillon « Ces 600 milliards qui manquent à la France » (Seuil 2012), Patrick Benquet a réalisé un documentaire en trois volets à partir notamment du cas de la banque suisse UBS qui joue un grand rôle dans ce domaine.

- Le premier, « l’honneur perdu d’une banque » traite des pratiques de sa filiale française.Le second, « La mise à mort du secret bancaire suisse » porte sur la mise en cause de ces pratiques aux États-Unis. Le troisième, « Des politiques au-dessus de tout soupçon », aborde l’affaire Cahuzac comme reflet d’un système marqué par des secrets partagés par ceux qui y ont intérêt.

- Le film décrit avec clarté les rouages d’un système opaque pour lequel les politiques tardent à imposer la transparence et à s’attaquer à des pratiques d’une minorité préjudiciable à toute la société.

Contact : cafe_economique@hotmail .fr
http://lecafeeconomiquedepessac.blo...