Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

> Université d’Eté Européenne d’ATTAC 23-08-17 + d'infos
> ZONE DE GRATUITE Association Mine de rien 27-08-17 + d'infos
> Colloque international « Les acteurs de l’aide internationale : vers quels savoirs, engagements et compétences ? » 11-09-17 + d'infos
> CUF : Rencontres de l’internationalisation des collectivités : Plaquette de prés 09-10-17 + d'infos
> Forum "Éducation & biodiversité" : Les inscriptions sont ouvertes ! 19-10-17 + d'infos
> voir toutes les dates


> Appel à projets innovation sociale CD64 + d'infos
> Ecoliers du Sénégal : Dernières nouvelles Août 2017 + d'infos
> Rapport d’activités 2016 DEFIS, Montpellier SupAgro + d'infos
> JEU "QUI A LE POUVOIR" + d'infos
> recherche candidat(e)s pour volontariat en service civique à Madagascar + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale :
RADSI
Batiment A11
351 cours de la libération
33405 Talence cedex

Pour nous trouver :
Suivre Aplha nov / UFR Chimie

Plan

Tél : 05 40 00 34 71

E mail : radsi@radsi.org

Qui doit faire la loi, le marché ou l’État ? Nouvelle campagne de Médecin du Monde

Certains médicaments qui arrivent sur le marché, comme les nouveaux traitements anti-cancéreux ou ceux pour soigner l’Hépatite C, atteignent aujourd’hui des prix exorbitants.

Est-ce aux laboratoires de décider du prix de notre vie ?

Le Sovaldi, pour soigner l’hépatite C chronique, est vendu 41 000 € par patient. Le Keytruda, pour soigner le mélanome, sera vendu à plus de 100 000 € par patient. Le Glivec pour soigner la leucémie est vendu 40 000 € par an et par patient.

Le danger ? Que notre assurance-maladie ne puisse plus supporter le remboursement de traitements aux prix si élevés dont doivent pourtant bénéficier des milliers de malades.

Signez notre pétition pour faire baisser le prix des médicaments.