> [Bourse aux livres/multimédias - Prigonrieux] 25-11-18 + d'infos
> [Soirée-débat - Paris] Jai Jagat : une marche pour tout changer 28-11-18 + d'infos
> [Déjeuner-débat] Remettre la finance au service de l’intérêt général 04-12-18 + d'infos
> [Journée rencontre - Bordeaux] Transformation numérique et ESS 12-12-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [Association Coeur Soleil] Bulletin d’infos novembre 2018 + d'infos
> Offre d’emploi ECSI + d'infos
> Guide pratique pour intégrer les droits humains dans ses actions de développement local + d'infos
> [GENE Award 2018] Festisol et Kurioz lauréats ! + d'infos
> [Réseau CRID] Transiscope, le portail web des alternatives ! + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

[RITIMO] Les solidarités face aux flux migratoires : quelles marges de manœuvre en France aujourd’hui ?

Ritimo partage un rapport de recherche de Valérie Léon, URD, "Les solidarités face aux flux migratoires : quelles marges de manœuvre en France aujourd’hui ?"

"Au-delà de l’aide immédiate apportée aux migrants, la préoccupation humanitaire concerne l’adéquation des politiques publiques au respect des droits humains fondamentaux et des principes de l’aide. Aujourd’hui en France, les acteurs de l’aide sont sujets à une pression croissante, ce qui contraint notamment leurs valeurs et leurs modes opératoires, et interroge sur l’existence de marges de solidarité. Alors que le projet de loi sur l’immigration et l’asile est en cours de discussion, quel cadre éthique et quel espace de travail peuvent être définis entre les autorités et les acteurs de la solidarité pour offrir une assistance et une protection de base aux personnes migrantes, actuellement présentes sur le territoire national ?"

Pour en savoir plus, c’est par ICI