> Fête de Coeur Soleil 25-05-19 + d'infos
> Quand la documentation sert le développement - AG du RAFID 25-05-19 + d'infos
> Quinzaine du commerce équitable 26-05-19 + d'infos
> Etat des lieux des espaces de parole des jeunes en Nouvelle-Aquitaine 07-06-19 + d'infos
> [Journée de réflexion] L’ENGAGEMENT ASSOCIATIF 14-06-19 + d'infos
> voir toutes les dates


> Contre le G7, pour un autre monde, Mobilisations du 19 au 26 août à Hendaye-Irun + d'infos
> Où en est l’Education à la citoyenneté et à la solidarité internationale en France ? + d'infos
> Migrations : un réveil citoyen mondial + d'infos
> [info] « Les Français s’emballent pour le commerce équitable » + d'infos
> [Préparation campagne Eau]« Droit à l’eau pour tous » + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : contact@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

Séminaire "Des féminismeS dans le monde" jeudi 6 novembre à 18h

06-11-14

Le premier séminaire d’actualité organisé par le laboratoire "Les Afriques dans le monde" aura lieu le jeudi 6 novembre à 18h, dans l’amphithéâtre Denucé de l’Université de Bordeaux, place de la Victoire sur le thème :

Des féminismeS dans le monde

Interviendront :

Elisabeth Hofmann (LAM / Université de Bordeaux-Montaigne / Genre en Action), « La question des féminismes à Genre en Action »

Lucia Direnberger (CEDREF / Université Paris Diderot), « Pratiques féministes en Iran et au Tadjikistan : quelles contestations des rapports de domination ? »

Fatou Sow (CNRS / WLUML / Université Paris Diderot), « Ain’t I a feminist. Les Africaines et le féminisme »

Kamala Marius (LAM / Université de Bordeaux-Montaigne), « Les féminismes indiens : féminisme libéral international versus féminisme "indigène" »