> [Grenoble -Université d’été] Demandez le programme ! 22-08-18 + d'infos
> [Formation- Liège] Eduquer à la citoyenneté mondiale et solidaire, l’autre façon de s’engager 24-08-18 + d'infos
> [Paris-Formation]Évaluer les effets de ses actions d’ECSI ] Avec quels acteurs et actrices, pour quels changements ? 27-09-18 + d'infos
> [Bordeaux-Rencontres] Made in Nollywood revient à la rentrée ! 29-09-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [à suivre ODD] Les engagements de la France pour la réalisation des ODD + d'infos
> [info Migration] Renforcer la solidarité internationale contre le nationalisme et la xénophobie + d'infos
> [Formation en ligne-AFD] "Transitions énergétique et écologique dans les pays du Sud + d'infos
> [Rapport-AFD] Responsabilité sociétale de l’AFD 2017 + d'infos
> [Dispositif de soutien] Le FDVA lance un nouvel appel à projet + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

Séminaire LAM - Penser la question paysanne en Afrique intertropicale

01-12-16

Jeudi 1er décembre : amphithéâtre de la Maison des Suds : 14h30-16h30

Bernard Charlery de la Masselière est professeur émérite de géographie à l’Université de Toulouse II - Jean Jaurès. Il présentera son ouvrage :

Penser la question paysanne en Afrique intertropicale

Publié en 2014 par les Presses Universitaires du Mirail, l’ouvrage se présente comme un bilan de quarante années de terrain et de publications consacrées à la géographie rurale de l’Afrique tropicale, plus particulièrement à l’entrelacs des temporalités et des choix techniques des sociétés paysannes aux prises avec leur milieu. Celles-ci sont saisies à plusieurs échelles spatiales dans les rapports de pouvoir avec les États et avec les opérateurs étrangers porteurs de l’horizon mondialisé du développement. L’observation minutieuse des dynamiques territoriales et paysagères déconstruit la vision idéologique d’une paysannerie non « capturée » et se tenant à l’écart de l’histoire. Elle remet en cause une distinction excessive entre le rural et l’urbain et elle réinstalle les paysanneries africaines dans leur diversité, sur fond de modernisation inaboutie.

Pour lire l’introduction : INTRO QUESTION PAYSANNE

Lien du site

Discutant : François Bart, professeur émérite de géographie à l’Université Bordeaux Montaigne / LAM

Entrée libre, participation obligatoire pour les masters MIDAF