> [Grenoble -Université d’été] Demandez le programme ! 22-08-18 + d'infos
> [Formation- Liège] Eduquer à la citoyenneté mondiale et solidaire, l’autre façon de s’engager 24-08-18 + d'infos
> [Paris-Formation]Évaluer les effets de ses actions d’ECSI ] Avec quels acteurs et actrices, pour quels changements ? 27-09-18 + d'infos
> [Bordeaux-Rencontres] Made in Nollywood revient à la rentrée ! 29-09-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [Soutenez-Palestine] La flottille de la Liberté 2018 est en route pour Gaza ! Soutenez la flottille ! + d'infos
> [à suivre ODD] Les engagements de la France pour la réalisation des ODD + d'infos
> [info Migration] Renforcer la solidarité internationale contre le nationalisme et la xénophobie + d'infos
> [Formation en ligne-AFD] "Transitions énergétique et écologique dans les pays du Sud + d'infos
> [Rapport-AFD] Responsabilité sociétale de l’AFD 2017 + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

Séminaire de recherche LAM - La citoyenneté

24-11-16

La deuxième séance du séminaire de recherche du laboratoire Les Afriques dans le monde (LAM) aura lieu le jeudi 24 novembre 2016.

Ce séminaire se déroulera à la Maison des Suds et commencera à 14h30. Nous pensions vous retrouver vers 13h00 à la salle des Stages de la Maison des Suds pour pouvoir déjeuner ensemble (le repas ne sera pas fourni, pensez à apporter vos sandwichs).

Pour rappel, voici la présentation du thème que nous allons discuter pour cette séance

- La citoyenneté

Pour cette deuxième séance, nous avons choisi de questionner la notion de citoyenneté, une notion qui est au cœur des débats publics, politiques, mais aussi scientifiques. Cette séance sera l’occasion de revenir sur les questionnements académiques que soulève l’usage relativement récent de cette notion dans le milieu scientifique. L’intérêt pour cette notion a, en effet, été longtemps marginalisé, notamment par les études de science politique. Ce n’est que dans les années 1970-80, que les analyses portant sur la citoyenneté commencent à se banaliser, et qu’entre la fin des années 1990 et le début des années 2000 que l’on assiste à l’institutionnalisation d’un champ d’études sur la citoyenneté avec notamment la publication de la revue Citizenship Studies. Les études d’histoire, de sociologie ou encore celles portant sur les questions de genre ont largement contribué à ce renouvellement.

L’une des principales contributions de ces études critiques a consisté à remettre en question la dimension normative de la conception philosophico-juridique de la citoyenneté. Ces études ont montré que les conceptions libérale et républicaine de la citoyenneté qui se sont imposées au début de la Modernité, et dont la Révolution américaine (1776) et la Révolution française (1789) sont les porteuses, sont en fin de compte l’expression de visions très restrictives de la citoyenneté, mais surtout socialement et politiquement situées. En invitant à dépasser ces deux traditions libérale et républicaine du citoyen, entendu comme sujet de droit tenu à des obligations formelles dans sa participation aux affaires de la Cité, ces études proposent ainsi de saisir la citoyenneté dans la diversité de ses représentions et de ses pratiques (religieuse, politique, culturelle, de genre, économique, ethnique, etc.).

Pour orienter nos réflexions et préparer cette séance de discussion, nous vous proposons deux textes. Le premier d’Engin Isin (Centre for Citizenship) remet en question la rigidité de la citoyenneté juridique et propose un cadrage théorique original qui permet de penser la citoyenneté en « acte ». Le deuxième texte de Catherine Neveu (LAIOS IIAC//CNRS-EHESS) se propose quant à lui d’identifier différentes dimensions de la citoyenneté, mais aussi de questionner les enjeux méthodologiques que pose l’étude de ces citoyennetés en acte.

Venant d’horizons disciplinaires différents comme l’histoire, la géographie, la sociologie et la science politique, et travaillant par ailleurs sur des terrains aussi variés que le Venezuela, la Côte d’Ivoire, la France, l’Afrique du Sud ou encore l’Angola, les intervenantes réunies pour cette séance vont partager avec nous leurs réflexions sur la citoyenneté et nous aider à comprendre ce que signifie qu’être citoyen dans ces pays de par le passé ou encore à l’époque contemporaine.

- Intervenantes :

Barré Louise, doctorante en histoire à LAM ;

Brandler-Weinreb Jessica, docteure en sociologie et rattachée au CREDA, Centre de recherche et de documentation sur les Amériques (Université Sorbonne La Nouvelle, Paris 3) ;

Chloé Buire, chercheuse en géographie CNRS à LAM ;

Gaulier Armelle, chercheuse en science politique à LAM et actuellement post-doctorante au CED.