> [Conférence- Belin Beliet] Les Objectifs de Développement Durable 18-01-18 + d'infos
> [Rencontre-Poitiers] Appel à projet ECSI & SI Conseil Régional 19-01-18 + d'infos
> [Théâtre - Lanton] Ecoliers du Sénégal 21-01-18 + d'infos
> Semaine des Afriques 29 janvier au 4 février 29-01-18 + d'infos
> [Evènement] Migration et développement 29-01-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> "8 heures pour la Palestine" + d'infos
> Echanges et découverte au Maroc ! + d'infos
> ADH : Les droits des femmes et des enfants au Burkina Faso + d'infos
> Assos étudiantes : en 2018 partez du bon PIEED ! + d'infos
> Deux missions de service civique à Billère + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

Syrie : le PAM suspend un programme d’aide alimentaire pour des réfugiés faute de moyens


Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a annoncé lundi que faute de moyens financiers, il a été forcé de suspendre un programme d’aide alimentaire destiné à plus de 1,7 millions de réfugiés syriens dans les pays voisins.

Grâce à ce programme, les réfugiés syriens pauvres en Jordanie, au Liban, en Turquie, en Iraq et en Egypte recevaient des bons d’achat de nourriture dans les magasins locaux.

Sans ces bons d’achat du PAM, de nombreuses familles ne pourront plus acquérir suffisamment de nourritures pour couvrir leurs besoins. Pour les réfugiés qui luttent déjà pour survivre l’hiver rigoureux, les conséquences de la suspension de cette aide pourraient être catastrophiques.

« Une suspension de l’aide alimentaire du PAM met en danger la santé et la sécurité de ces réfugiés et cela risque potentiellement de causer de nouvelles tensions dans les pays d’accueil », a déclaré la Directrice exécutive du PAM, Ertharin Cousin, dans un appel aux bailleurs de fonds. « La suspension de l’aide alimentaire du PAM sera désastreuse pour beaucoup de familles qui souffrent déjà ».

Les réfugiés syriens dans les camps et des campements informels dans toute la région sont mal préparés pour le froid hivernal, en particulier au Liban et en Jordanie, où de nombreux enfants sont pieds nus et sans vêtements appropriés. Beaucoup de tentes sont couvertes de boue et les conditions d’hygiène sont extrêmement précaires.

Mme Cousin a souligné que les opérations d’urgence du PAM ne disposent pas de moyens financiers suffisants pour couvrir les besoins des réfugiés et que de nombreuses promesses des bailleurs de fonds n’ont pas encore été honorées. Le PAM a besoin de 64 millions de dollars immédiatement pour aider les réfugiés syriens dans les pays voisins au cours du mois de décembre.


Si les moyens nécessaires sont fournis, le PAM reprendra immédiatement l’assistance aux réfugiés
qui utilisent des bons d’achats pour se procurer de la nourriture dans les magasins locaux. Depuis le début de cette opération, le programme de bons du PAM a injecté environ 800 millions de dollars dans les économies des pays d’accueil.

« Nous sommes très préoccupés par l’impact négatif de ces réductions de l’aide sur les réfugiés ainsi que pour les communautés d’accueil », a déclaré le Coordonnateur régional du PAM pour la crise en Syrie, Muhannad Hadi.

Depuis le début du conflit syrien en 2011, le PAM a réussi à fournir une aide alimentaire à des millions de personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie, malgré les combats et les problèmes d’accès, et à près de 1,8 million de réfugiés dans les pays voisins.