> [Grenoble -Université d’été] Demandez le programme ! 22-08-18 + d'infos
> [Formation- Liège] Eduquer à la citoyenneté mondiale et solidaire, l’autre façon de s’engager 24-08-18 + d'infos
> [Paris- Résidence] Marathon créatif : la prochaine formation d’E&D ! 08-09-18 + d'infos
> [Bordeaux - Rencontres] 10 ans de partenariat entre l’ONG Agrisud International et la Région Nouvelle-Aquitaine à Madagascar, 21-09-18 + d'infos
> [Paris-Formation]Évaluer les effets de ses actions d’ECSI ] Avec quels acteurs et actrices, pour quels changements ? 27-09-18 + d'infos
> voir toutes les dates


> [Actus des membres] Eau Vive , 40 ans d’existence sous le signe de la confiance + d'infos
> [Financement] Programme Génération Climat : jeune et engagé.e. contre le changement climatique ? + d'infos
> [ODD-4D] Il faut accélérer la transition écologique et solidaire ! + d'infos
> [Actus des membres] Coeur soleil, un enfant n’est pas un sorcier + d'infos
> [ODD-4D] Forum politique de haut niveau 2018 : une clôture en demi-teinte + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : radsi@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

Tournée du spectacle Malien "Je tuerai le singe"


L’association Malienne
Layidou apporte un soutient logistique et économique afin de se produire en France à de jeunes artiste de talent venus d’Afrique de l’Ouest.
Faisant suite au succès de la pièce théâtrale « Je tuerai le singe » en tournée en France l’été dernier,
Ils travaillent actuellement sur une nouvelle tournée au mois de novembre 2017 dans le cadre de la « Semaines de la Solidarité Internationale ».

La veille de la première représentation au Mali, ils ont tenu à montrer la pièce à des enfants qui font parti d’un programme de réadaptation de l’Unesco et qui ont vécu directement l’expérience de la guerre . Le spectacle leur a semblé être très utile et reflète bien la réalité.

Durant leur dernière tournée en France, ils ont joué à Carcassonne dans le cadre d’une journée dédiée aux actions du Conseil Départemental de l’Aude et de l’Unicef. Ils ont pu constater combien cette pièce qui alterne rire et émotion touche les spectateurs.

LES ARTISTES

La pièce "Je tuerai le singe" est une tragi-comédie interprété par 4 comédiens de différentes nationalités : malien, togolais, burkinabé et français.
Moussa Ouedraogo vient d’obtenir le prix RFI talent du rire 2016, Jean-Marie Traoré est actuellement sur les écrans de cinéma un peu partout dans le monde dans le film franco-malien « Wulu », la mise en scène et l’écriture du spectacle ont été faites en complicité avec le comédien principal (Koami Vignon) et Amandine Sagne metteur-en-scène du spectacle et Directrice de l’Institut Culturel Français de Douala, qui sera présente aux représentations pour répondre aux questions du public.
Ces artistes prouvent par leurs talents que lorsque la culture est partagée, elle s’enrichit.

L’HISTOIRE

Les années 90 en Afrique. Une guerre éclate et les familles sont éparpillées. Koami, Jean-Marie et Junior, trois jeunes amis se retrouvent seuls.
Démarre alors une longue errance dans la forêt. Ils vont lutter pour fuir la guerre, soudés par une amitié infaillible qui les aide à rester humains.
Mais après de longs mois de fuite, ils n’ont plus d’autre choix que de prendre les armes.
Affamés et drogués, à 12 ans ils sont devenus des machines à tuer. Après des années de souffrance, ils sont envoyés dans un centre de réadaptation de l’Unicef où l’on pourrait s’imaginer qu’ils vont retrouver la paix.
Mais ces enfants doivent tout réapprendre : manger, dormir, faire confiance, ils doivent se défaire de cette violence qui les habite encore.
Les « enfants soldats » qui combattent dans bien des pays sont une des réalités les plus noires de notre temps, hier encore, ils jouaient à la guerre. Désormais, ils la font.

Si vous avez des idées pour les aider à la diffusion de ce spectacle n’hésitez à les contacter sur jprigaud.diffusion@gmail.com

dossier de présentation