> L’UPB présente "Entre réalités et promesses de décollage, où en sont les économies africaines aujourd’hui ?" 15-10-19 + d'infos
> Les rencontres du réseau F3E : Retour vers le futur de l’évaluation 16-10-19 + d'infos
> [Formation-Bordeaux] Comment sensibiliser autour des Objectifs du Développement Durable ? 17-10-19 + d'infos
> [Conférence Bordeaux] « Dépénaliser l’homosexualité en Afrique » 17-10-19 + d'infos
> [ALIMENTERRE/Limoges] soirée d’ouverture du Festival 17-10-19 + d'infos
> voir toutes les dates


> Recherche partenariat en Agriculture urbaine au Sénégal + d'infos
> La lutte contre le gaspillage alimentaire à besoin de vous ! + d'infos
> Contre-Sommet des Alternatives à la françafrique + d'infos
> [Offres d’emploi] Starting-block recrute + d'infos
> [Actus des membres] Soirée d’Ouverture du Festival Alimenterre à Limoges + d'infos
> voir toutes les informations

Adresse postale
RADSI Nouvelle Aquitaine
Domaine universitaire/ B18
Allée Geoffroy de St hilaire
CS 50023
33615 Pessac Cedex

Pour venir nous voir
Domaine universitaire
Bat B18
Avenue des facultés
33615 Pessac
Arrêt Tram B François Bordes

Plan

Contacts
Tél : 05 40 00 34 71
Information générale : contact@radsi.org
Formation : formation@radsi.org
Campagnes citoyennes : campagnescitoyennes@radsi.org
Communication : communication@radsi.org

Transiscope, portail web des alternatives

Transiscope a pour objectif de mettre en lumière toutes les alternatives pour la transition en les affichant sur une carte unique, en collectant les données déjà existantes.

QUE PROPOSE TRANSISCOPE ?

  1. Informer sur les organisations et initiatives citoyennes existantes de manière simple, claire et attirante grâce à une classification intuitive, un format harmonisé de présentation des initiatives et différents outils numériques disponibles ;
  2. Inciter à la participation et à l’action citoyenne par la création d’un annuaire de contact des alternatives ;
  3. Accélérer la mise en réseau et les synergies entre les initiatives : rendre les alternatives visibles les unes aux autres est un facteur clé de la mise en coopération ;
  4. Visualiser les territoires ou les problématiques qui nécessitent le développement d’alternatives concrètes ;
  5. Développer et outiller nos communs : les logiciels développés pour le projet sont libres, donc ré-utilisables et améliorables pour d’autres projets.